Moulin des Gués Fontaine Couverte Mayenne

Moulin des Gués Fontaine Couverte Mayenne

À 79 ans, il se bat pour redonner vie à son moulin

France flag animation2

L'édition du soir-Mayenne-vendredi 18 mars 2016-Par Thierry BALLU

Moulin 1

En 2013, à bout de souffle, une aile du Moulin des Gués, à Fontaine-Couverte (Mayenne), a rendu l’âme. Douzième d’une longue lignée de meuniers, Louis Lemoine tente de réparer l’engin. Pour moudre à nouveau du sarrasin.

Moulin carte mayenne

Carte de la Mayenne

Louis Lemoine regarde le moignon du malade fiché dans la toiture conique. Et se désole. « Ils ont recommandé de mettre du chêne. Le bois, sans doute trop vert, n’a pas tenu. Seulement vingt-cinq ans… » Au pied de son moulin-tour à Fontaine-Couverte (Mayenne), Louis Lemoine raconte ce 24 août 2013, jour maudit où l’une des ailes du Moulin des Gués a rendu l’âme et fait plus d’un malheureux.

Avec la meule en sommeil, terminée la succulente farine de sarrasin à l’ancienne vendue sur le marché voisin de La Guerche-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine). Avec 30 kg par semaine, le meunier entretenait simplement son art en dilettante.

À vrai dire, Louis, douzième d’une longue lignée de meuniers, a surtout gagné sa vie comme transporteur. Seul au volant de sa petite boîte, « à la fois patron, commis et arpète », il a sillonné la région avant d’embrayer pour l’international, livrant des pommes en Angleterre et des téléviseurs Thomson en Allemagne, quand on les fabriquait à Angers.

Moulin mecanisme

Louis Lemoine, commandant du Moulin des Gués. (Photo : Ouest-France)

Le moulin, construit en 1824, rehaussé d’un étage quarante ans plus tard, s’est arrêté en 1954, plus guère rémunérateur. Le père de Louis avait déjà bien élargi son fonds en vendant de l’engrais et des semences.

« J’ai remis le moulin en route en 1993, trois ans avant de prendre ma retraite », précise fièrement le néomeunier. « Le verbe moudre n’est pas facile à conjuguer et le moulin ne s’en laisse pas conter », déclame le petit homme avec malice.

Bataille avec les éléments

« J’ai dû réapprendre à le piloter. Et au début j’étais pas rassuré », confie-t-il en épiçant son propos de quelques anecdotes. Comme ce jour où un vent de 100 km/h se lève sans prévenir. « J’étais seulement à six mètres. J’ai vite pris la corde pour refermer la voilure. »

Moulin escalier

Photo de l'escalier (Photo : Ouest-France)

S’il a beau être un terrien enraciné loin de la côte Atlantique, le propriétaire du Moulin des Gués ne dédaigne pas insister sur la métaphore marine. « On dit la voilure, même si les ailes sont faites de planchettes. » Le récit des batailles avec les éléments tient parfois de l’épopée.

Moudre le grain prend des airs de transat en solitaire. L’escalier qui mène au premier étage et plus encore celui permettant d’accéder au second sont raides. Les engrenages sont superbes mais exigeants. La meule est prête à reprendre illico du service pour produire une farine « bien vivante, sans additif ».

Sauf qu’il manque encore et toujours les ailes. Un projet est sur les rails. Cette fois, pas question de se tromper, elles seront faites en lamellé-collé ou en mélèze. Le coût de la restauration est estimé à 68 000 €. Louis et son épouse « vont vendre un champ » et apporter le gros de la somme. Des institutions, Direction régionales des affaires culturelles, Région, dotation de sénateur, mettent au pot. Un appel aux dons est lancé via la Fondation du patrimoine. « Je rêve que le moulin tourne de nouveau cet été », confie Louis.

Moulin meule

Trois autres personnes, dont son fils, sont à même de piloter cette antique machine. (Photo : Ouest-France)

Moulin homme

Mecanisme moulin image

Les dents des engrenages sont en bois pour pouvoir casser et arrêter aussitôt l'emballement du moulin lors des tempêtes

https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/703/reader/reader.html?t=1458321634495#!preferred/1/package/703/pub/704/page/12

1 0barre vert prom haiesMOULIN DES GUÉS - FONTAINE COUVERTE

Il s'agit d'un moulin tour en schiste de 3 étages construit en 1824 en bordure de la route départementale 25, et rehaussé pour accueillir les ailes Berton en 1870, et couvert d'un toit en ardoise. Dans une niche à 7 mètres de haut, une Vierge à l'enfant a été placée ou plutôt replacée après une chute lors d'une tempête (aucune égratignure)

Classé Monument Historique depuis le 26 juin 1989, il est le seul moulin tour en Mayenne, il à été restauré a l'identique en 1992 grâce à la participation de l'État, de la région, de la commune, du département et de son propriétaire meunier Louis Lemoine.

Il est doté de deux paires de meules enfermées par une serche hexagonale (sujet à problème...). Si le rouet est classique avec ses alluchons en bois de cormier, la lanterne est remplacée par un engrenage en fonte. La bluterie est située au rez de chaussée à l'entrée de la tour.

Le meunier, malgré son âge, assure avec passion et émotion la visite du moulin familial les samedis, dimanches et jours fériés de 14 h à 18 h et en semaine sur rendez-vous pour les groupes et les écoles.

Le moulin produit de la farine de sarrasin panifiable en vente dans la petite salle.

Pour assurer la pérennité de son moulin le meunier envisage de créer une crêperie dans un bâtiment déjà équipé, situé au pied de la tour. Pour financer cette activité il envisage dans un futur proche de lancer une souscription et il recherche des informations et du soutien. Il souhaiterait créer dans sa région une activité comparable à celle du moulin des Gourmands à St Révérend en Vendée. Son fils devrait logiquement prendre la suite pour la cinquième génération consécutive, depuis 1783.

Pour tout renseignement complémentaire : M. Louis LEMOINE :  02.43.06.50.33 ou visitez le site du moulin des Gués - Fontaine Couverte

Source

https://www.moulins-a-vent.net/Moulins/fontainecouverte.htm

Barre21

Fontaine-Couverte. Le Moulin des Gués a retrouvé son aile

Brisée en 2013, une aile du Moulin des Gués à Fontaine-Couverte a été restaurée en 2016 après trois ans de recherche financière. L’inauguration a eu lieu samedi.

L’histoire

Le Moulin à vent de Fontaine-Couverte (sud-ouest de la Mayenne) est le dernier survivant du département à moudre du grain. En 2013, malgré un entretien rigoureux, l’une de ses ailes s’est brisée.

Classé à l’inventaire des Monuments historiques en 1989, l’association de sauvegarde du moulin (fondée en 2009) ne lâche rien et lui redonne en octobre dernier son souffle. Samedi, habitants et élus locaux étaient donc conviés à l’inauguration de cette aile. Une nouvelle réjouissante pour le maire Jean-Claude Moreau. « Le moulin anime à nouveau notre circuit touristique. »

 

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/chateau-gontier-53200/fontaine-couverte-le-moulin-des-gues-retrouve-son-aile-4958701

Vous utilisez 83.81% de l'espace qui vous est alloué. (125.71 Mo sur 150 Mo) 25 nov 2018

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site