Depont livre de Forster

La famille Depont

Château des Granges

Commune de Virson-Charente Maritime

Paul Depont 1661-1744 une longue vie consacrée au négoce et armement construit la fortune qui au partage après sa mort élèvera à un million trois cent mille livres dont huit cent mille actif sur auteur précise chemin faisant les conditions de cette édification Elle coïncide certes avec les meilleures années du commerce atlantique pour ce qui est de la(voir original page 626) sécurité du trafic et de la régularité des profits.

Robert Forster, Merchants, Landlords and Magistrates. The Depont Family in Eighteenth Century France.

Traduction de Bergeron Louis

Annales. Économies, Sociétés, Civilisations Année 1984 Volume 39 Numéro 3 pp. 625-627

Fait partie d'un numéro thématique : Morphologie sociale

On peut retrouver la version en ligne de ce texte en cliquant sur la couverture ci dessous

Livre annales couverture

http://www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1984_num_39_3_283080_t1_0625_0000_002

Le texte ci dessous est issu d’un  traitement automatique et il est en cours de correction

Son superbe palais consulaire achevé en 1785 son architecture résidentielle la fois robuste et élégante suffisent suggérer avant que être entré bien avant dans ses archives que La Rochelle fut bien un des hauts lieux de notre commerce atlantique sous l'Ancien Régime même si Bordeaux et Nantes lui font de ombre.

La Rochelle est aussi un beau sujet pour les historiens apparemment puisque sur la même période deux ou trois historiens avaient travaillé peu avant Forster Henri Robert Claude Laveau dont la thèse n'a malheureusement pas vu le jour et John Clark.

Notre auteur est revenu sur le terrain par le biais une monographie familiale fondée sur une abondance de papiers privés et de minutes notariales et en usant d'une méthode dont il avait déjà donné une brillante démonstration avec son livre de 1971 sur les Saulx-Tavanes

Méthode qui entre croise impeccablement histoire une dynastie une des grandes de la ville et une histoire générale de l'économie maritime et de la société française.

Très pédagogiquement le titre suggère trois étapes de l'évolution sur trois générations

Paul Depont 1661-1744 une longue vie consacrée au négoce et armement construit la fortune qui au partage après sa mort élèvera à un million trois cent mille livres dont huit cent mille actif sur auteur précise chemin faisant les conditions de cette édification Elle coïncide certes avec les meilleures années du commerce atlantique pour ce qui est de la(voir original page 626) sécurité du trafic et de la régularité des profits.

Toutefois au sujet de ces derniers,Forster conforte des démonstrations antérieures détruisant le mythe des profits fabuleux importance des investissements initiaux construction et renouvellement des navires armement cargaisons lourdeur des immobilisations pendant le temps des voyages et le temps de écoulement risques encourus en mer ou du fait de la difficulté de faire rentrer certaines créances sur les planteurs se conjuguent pour étaler sur plusieurs années ou pour rendre aléatoires des profits parfois confortables en eux-mêmes

En somme les fortunes marchandes se seraient plutôt constituées par accumulation à long terme de petits profits .Mais Forster nous entraîne plus loin dans analyse Si le sys tème de accumulation fonctionne bien est parce que les investissements dans armement sont partagés par le groupe celui des négociants soudés par endogamie mais auquel la société des offices apporte le renfort de ses capitaux est parce que investissement est diversifié armements assurances pacotilles réexportations banque est enfin parce que les profits réalisés sont pour partie réinvestis hors des affaires.

Acquéreur dès 1687 de la seigneurie des Granges dans le vignoble à vingt kilomètres à l'est de La Rochelle Paul Depont de 1707 1735 multiplie les achats de métairies et de domaines ou de marais salants.

Ces achats remplissent en fait une triple fonction consolidation des bénéfices constitution un gage éventuel servant de support au crédit hypothécaire indispensable à la marche des affaires régularisation et accroissement du revenu

Deuxième génération Paul-François Depont

De 1720 1734 il été directement associé aux affaires de son père en participation de capitaux Mais en fait la sortie des affaires se prépare pour lui dès 1721 puisque son père lui achète une charge de Trésorier de France au Bureau des Finances de La Rochelle office conférant sur deux générations la noblesse héréditaire savonnette vilain ne supposant que des obligations professionnelles fort légères.

Paul Depont lui-même avait déjà marqué son goût pour les responsabilités publiques en acceptant depuis 1718-1719 direction de la Compagnie des Indes La Rochelle les fonctions de syndic puis de directeur de la Chambre de Commerce .Mais c'est après sa mort seulement que la famille en 1748 disparaîtra de almanach des armateurs rochelais quand Paul-François aura pris la décision de retirer ses capitaux du commerce.

En 1744-1746 il les réinvestit dans la terre et dans les rentes avant entreprendre une patiente récupération des créances non recouvrées sur Saint-Domingue il lui faudra vingt-cinq ans. A partir de 1750 il abandonnera de plus en plus la solution du métayage qui l'obligeait à se soucier de la commercialisa tion de ses grains des vins et des eaux-de-vie pour celle du fermage.

Le passage est donc effectif non seulement anoblissement mais la fortune rentière et oisiveté mère non point des vices mais de la culture et même de la spiritualité chez ce converti des années 1710 devenu au milieu du siècle un chrétien fervent .

Des fils de Paul-François aîné Paul-Charles lui succède dans la charge de Trésorier de France dès 1744 tandis que le cadet Jean-Samuel fera carrière intendant Moulins puis Metz marié une riche héritière de bonne noblesse évasion sociale et géographique achève donc le grand commerce servi de tremplin une ascension que couronne le service de tat autres descendants font des carrières militaires .

Sans doute Robert Forster risque-t-il de fausser quelque peu les perspectives ensemble en ne soulignant pas assez que la trajectoire il vient de décrire est qu'une des trajectoires possibles et que autres profils de carrière intergénérationnelle se rencontreraient à La Rochelle et dans la bourgeoisie d'autres ports.

Ces trois générations qui ne fondent pour autant aucune loi posent en tout cas une question importante Il ne fait pas de doute au total qu'il y  eut un détournement des élites du capitalisme marchand vers la haute société aristocratique et administrative et que le tournant de l'histoire de la famille bien des égards se situe la liquidation de la succession de Paul Depont

Robert Forster toutefois excellemment situé événement il serait trop simple d' interpréter à deux cent cinquante ans de distance comme le résultat une décision consciente et concertée de quitter les affaires pour oisiveté rentière et pour un statut social plus relevé

Le retrait des affaires maritimes et coloniales a d'abord été l'expression d'une rationalité économique avec un sens de la gestion de la fortune acquise tout fait remarquable

Paul-François su à juste temps quitter un secteur trop exposé ou trop décevant il est vrai. Il en a profité pour se constituer un capital de rentes sur tat ou les particuliers de plusieurs centaines de milliers de livres destiné stabiliser ses revenus un haut niveau il aussi beaucoup placé dans des biens fon ciers dont la rentabilité était excellente et traduisait entrée dans la production et dans les échanges des terres neuves et riches de Aunis récemment conquises sur la mer Non seulement la fortune construite par Paul Depont été sauvée des effets débilitants des années de guerres qui ont suivi sa mort mais elle est devenue le sup port un revenu en forte hausse 130 sur la période 1751-1787 Si une critique esprit schumpétérien peut appli quer histoire de la famille Depont ce serait plutôt dans la mesure où cette poli tique judicieuse de sauvegarde et de valori sation du patrimoine ne paraît pas avoir débouché aux générations suivantes sur une reprise des investissements dans les sec teurs productifs de économie En revanche on peut dire que le point faible de la famille Depont est avoir plus facile ment que autres cédé la pression du conformisme ambiant celui une Contre- Réforme catholique très virulente dans les vingt premières années du siècle la conver sion des âmes induisant entrée dans la société des officiers puis dans la noblesse

Ce est pas chez les Depont qu'on retrouvera cet orgueil de la profession cette indépendance d'esprit qui ont chez autres catholiques ou protestants du reste préparé une meilleure reconnaissance sociale des valeurs du travail et de argent amassé par ce travail

Louis BERGERON

http://www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1984_num_39_3_283080_t1_0625_0000_002

Clic ci dessous sur chacune des trois pages suivantes pour une lecture avec zoom du document original-(Google Drive 5 fev 2016)

Page 625

Livre depont robert forster bergeron 625 1

Page 626

Livre depont robert forster bergeron 626 2

Page 627

Livre depont robert forster bergeron 627 3

On peut aussi retrouver le texte du Pdf stocké sur ce blog en cliquant ci dessous

Livre depont des granges marchand robert forster article ahess

 

Armoiries poitou

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×